Des applications pour robots collaboratifs qui

s’adaptent à votre industrie

Les robots – collaboratifs, surtout – sont un excellent point de départ dans un parcours d’automatisation des processus de fabrication.

Chez les fabricants, on retrouve les tâches suivantes parmi les processus les plus souvent et les plus facilement automatisables :

 

L’automatisation des processus, quels qu’ils soient, est aux portes de nombreuses industries. Certains secteurs de fabrication ont accueilli ou accueillent la robotisation à bras ouverts tandis que d’autres attendent le moment le plus opportun, moment qui peut prendre différentes formes :

    • Évaluation de la santé financière de l’entreprise
    • Manque de main-d’œuvre
    • Augmentation de la demande (gains potentiels en productivité)
    • Accroissement des risques liés à la sécurité

Chez Automatisation Pneumac, nous avons une connaissance approfondie des robots Universal Robots (UR), et une confiance solide envers les produits de cette marque.

Tout d’abord, les cobots UR sont les plus utilisés dans le monde, et pour cause! On leur connaît une polyvalence sans égal et une grande capacité d’adaptation dans de nombreuses industries. Qu’on s’en serve en début, en milieu ou en fin de chaîne, ou même pour effectuer un ensemble de manipulations à un même poste, les robots UR ont tout pour faciliter la migration vers une numérisation des activités d’entreprise.

Download our complete guide

Tâches et processus automatisables au moyen de robots collaboratifs

Assembly

L’assemblage peut se traduire par divers processus y compris le vissage, le montage, la fixation, les connexions et autres tâches de manipulation de pièces et de sous-ensembles. En effectuant diverses manipulations telles que le transfert et l’insertion d’objets, un robot collaboratif peut, avec rapidité et précision, procéder à l’assemblage de pièces. On pense entre autres aux assemblages mécaniques, pneumatiques et électroniques.

Palletizing

La palettisation consiste à empiler des charges sur différents plateaux ou autres instruments de chargement en vue de leur entreposage ou de leur déplacement. 

Lorsque munis d’effecteurs compatibles avec les charges à palettiser, les cobots peuvent effectuer cette tâche qui est souvent source de blessures, de dommages matériels, d’oublis et d’autres facteurs ayant des conséquences négatives sur la productivité. La compatibilité entre effecteur et charge à palettiser dépend entre autres du matériau, de la porosité, de la masse et de la dimension des matières à traiter.

L’aptitude qu’ont les robots collaboratifs à effectuer des tâches répétitives et précises démontre bien leur utilité dans un tel processus.

Welding

Les tâches de soudage sont multiples, et présentes dans des industries très diversifiées (composants électroniques, liaison de parties d’assemblages par cordon de soudure, entretien d’équipement, fabrication additive, etc.). Bien entendu, certains types de soudage se prêtent mieux à l’automatisation.

On peut entre autres penser aux avantages de passer à l’automatisation de ce processus : répétabilité et constance des soudures, faible gaspillage des électrodes fusibles (consommables), peu de retraitement et de remaniement, et arrivée rapide des unités traitées sur le marché.

Vissage

Généralement considéré comme une sous-tâche de l’assemblage, le vissage est une tâche très commune dans les chaînes de production. Encore une fois, puisqu’ils sont généralement assortis de fonctions de contrôle du couple et de la force, les cobots permettent de visser avec une précision inégalée. Étant donné que les paramètres sont exactement les mêmes pour une tâche donnée, le processus est fiable et les résultats constants. En ce qui a trait à la compatibilité, tout dépend de l’effecteur de vissage employé et des éléments de fixation utilisés.

Alimentation de machines et usinage

Bien que l’équivalence officielle du terme machine tending soit « surveillance des machines », il est davantage question d’alimentation, de chargement et de déchargement des machines. On fait ici référence aux tours, aux fraiseuses et autres dispositifs d’usinage fonctionnant par commande numérique. Plutôt que de recourir à un ou plusieurs travailleurs pour assurer le fonctionnement de ces machines en continu, les fabricants ont aujourd’hui accès à plusieurs solutions robotisées pour effectuer un ensemble de tâches répétitives.

  • Ouverture de la porte de la machine
  • Chargement et positionnement des pièces brutes
  • Actionnement du dispositif de serrage
  • Fermeture de la porte de la machine
  • Mise en marche de la machine
  • Réouverture de la porte de la machine
  • Déchargement de la pièce usinée
  • Nettoyage de la machine et du dispositif de serrage, s’il y a lieu
  • Lecture de signaux (système de vision, entrée/sortie, programme du robot)

Finition, ébavurage, polissage

Ces processus de traitement de surface dépendent souvent de qualités difficilement atteignables par des travailleurs manuels, même munis d’outils électriques propres à la tâche : l’uniformité, la constance et la répétabilité. Étant donné leur programmation réglable au quart de tour, leur aptitude à suivre des trajectoires ultraprécises en prenant tous les axes en considération et aux avantages que procurent les fonctions de contrôle du couple et de la force, les robots collaboratifs sont une évidence lorsque vient le temps d’automatiser le traitement des surfaces.

Inspection and quality control

Les tâches d’inspection et de contrôle qualité sont nombreuses : étalonnage, dimensionnement, tolérancement, mise à l’essai de circuits imprimés, de puces, de fonctions tactiles, de boutons, d’interfaces, etc. De manière générale, les entreprises qui affectent des ressources humaines à un tel travail répétitif gagneraient à réaffecter ces personnes à des tâches à grande valeur ajoutée. Les cobots, assortis de leur logique et de leur interprétation des signaux, sont spécialement conçus pour les processus d’inspection et de contrôle qualité.

Dépose d’adhésifs et d’autres matières

Voici une autre tâche qui nécessite une constance exemplaire lors de l’exécution : quantité de matière à déposer, vitesse de déplacement et trajectoire à respecter. Bien que les travailleurs manuels mettent toute leur volonté à l’œuvre pour atteindre des résultats uniformes, ils sont généralement sujets à la fatigue, aux erreurs, à l’absentéisme, et bien plus. Les robots collaboratifs sont ainsi tout indiqués pour appliquer des substances semi-liquides de façon répétable, et ce, dans de nombreuses industries, par exemple pour l’assemblage, le dosage et le calfeutrage.

Téléchargez notre brochure 

Principaux avantages des robots collaboratifs

On pourrait énumérer de nombreux autres cas de figure, champs d’application et contextes d’utilisation propres aux cobots, gage de leur grande polyvalence. Mais il ne faut pas oublier les caractéristiques qui en font des instruments de choix pour les entreprises de fabrication, soit leur caractère modulaire et modulable, leur rentabilisation rapide, leurs nombreuses caractéristiques de sécurité intégrées et leur programmation intuitive.

Avez-vous besoin d’aide pour mettre en marche votre projet d’automatisation? Les aspects du financement, de l’aménagement de l’espace, de la configuration, de la formation et du fonctionnement des machines sont parfois difficiles à éclaircir. Dans ce cas, faites appel à des professionnels et à des experts. Communiquez avec le personnel d’Automatisation Pneumac!

Ready to automate your tasks?

Think you have an interesting project?

Would you like to know more?

Do not hesitate to contact our team of experts for questions, advice or to obtain a quote.

Address

100 Goyer Street, room 103
La Prairie (QC)
J5R 5G5

Phone

 514.745.1987
1.800.361.1684

Email

info@pneumac.qc.ca